Capitalisme Mondialisation Dissertation

Capitalisme Mondialisation Dissertation-78
POLITIQUE ÉTRANGÈRE 3-4/2000 Pierre JACQUET et Frédérique SACHWALD Mondialisation : la vraie rupture du XXe siècle La « mondialisation » est-elle un phénomène nouveau de la fin du XXe siècle ou un simple retour de ce processus d'internationalisation qui caractérisa la fin du XIXe siècle ?Le monde était en effet déjà très intégré à l'époque, à travers des échanges de marchandises, des mouvements de capitaux et des flux migratoires beaucoup plus importants qu'aujourd'hui.Monoproductrice n'est pas le terme exact, puisque la Compagnie anglaise des Indes orientales y avait déjà développé la culture de l'opium qu'elle exportait en Chine.

Tags: Past Sat Essay QuestionsUcla Admissions EssayIdeas For Microeconomics Term PaperDwp Business PlanDescription Of A Place EssaysPhilosophical Taoism Essay

Partout elle doit s'incruster, partout il lui faut bâtir, partout elle établit des relations.

En exploitant le marché mondial, la bourgeoisie a donné une forme cosmopolite à la production et à la consommation de tous les pays.

La dictature du capitalisme financier Lénine écrivait en 1915, au cours de la Première Guerre mondiale : "Le "souverain" actuel, c'est déjà le capital financier, qui est particulièrement mobile et souple, dont les fils s'enchevêtrent, et dans chaque pays et au plan international, qui est anonyme et n'a pas de rapports directs avec la production, qui se concentre avec une facilité remarquable et qui est déjà extrêmement concentré, car quelques centaines de milliardaires et de millionnaires tiennent positivement entre leurs mains le sort actuel du monde entier." Et dans son ouvrage "L'Impérialisme, stade suprême du capitalisme", écrit l'année suivante, il définit ainsi l'impérialisme : "L'impérialisme est le capitalisme arrivé à un stade de développement où s'est affirmée la domination des monopoles et du capital financier ; où l'exportation des capitaux a acquis une importance de premier plan ; où le partage du monde a commencé entre les trusts internationaux et où s'est achevé le partage de tout le territoire du globe entre les plus grands pays capitalistes".

La dictature des marchés financiers n'est donc certainement pas une nouveauté.

Pour assurer des débouchés à leurs marchandises, pour avoir le contrôle des sources de matières premières, pour exporter leur surplus de capitaux et tirer profit de la surexploitation d'une main-d'oeuvre quasi gratuite, les pays européens les plus industrialisés s'étaient en effet lancés entre 1870 et 1900 dans une course à la conquête coloniale.

En quelques dizaines d'années les principaux pays impérialistes se partagèrent littéralement la planète.Vous devez montrer comment s’organisent les chaînes d’acteurs, les marchés et les systèmes territoriaux au sein desquels se produisent et se consomment les biens et les services à l’échelle mondiale.Le sujet suggère un plan possible : processus, acteurs, débats. Cette solution permet non seulement de gagner du temps mais surtout de traiter convenablement, dans le corps du devoir, les processus et les acteurs de la mondialisation, puis d’en évaluer les différents aspects – positifs et négatifs – dans la conclusion.Mais si l'on veut dire par ce terme de mondialisation que le capital s'internationalise, que son activité dépasse les frontières nationales et qu'il tisse des liens par dessus les frontières, c'est vrai. Car ce n'est pas d'aujourd'hui que le capitalisme a mis en relation des hommes de tous les continents, relations d'échange, relations de violence, relations d'exploitation.En effet le capitalisme, sous sa forme marchande, s'est dès le début développé sur une base internationale avant même de le faire dans un cadre national.Et au début du XXe siècle, ce partage du monde était bel et bien achevé.Et c'est bien pour cela, parce que le monde entier était partagé, qu'il y a eu deux guerres mondiales visant au repartage du monde de la part de ceux des impérialistes arrivés trop tard pour participer suffisamment à leur gré à la curée.Ceux qui nous parlent de la mondialisation comme d'une nouvelle phase d'expansion du capitalisme, d'une nouvelle chance pour l'humanité qui permettra, après une période certes difficile à passer, de connaître une nouvelle ère de prospérité mieux répartie à l'échelle du monde, créent un nouveau terme pour faire passer une marchandise frelatée.Car tel n'est pas l'avenir que le capitalisme nous réserve.Citons à nouveau Lénine : "le capital financier est un facteur si puissant, si décisif,(...), dans toutes les relations économiques internationales, qu'il est capable de se subordonner et se subordonne effectivement même des Etats jouissant d'une complète indépendance politique." C'est dire que les "investissements directs à l'étranger", comme les placements usuraires, ne sont vraiment pas des nouveautés mais caractérisent l'économie impérialiste depuis, au bas mot, un siècle.C'est par l'intermédiaire de ces prêts que le capital anglais et le capital français par exemple ont réduit l'Egypte à leur merci, que le capital anglais domina les pays d'Amérique latine y compris les plus riches d'entre eux, l'Argentine, le Brésil et l'Uruguay.

SHOW COMMENTS

Comments Capitalisme Mondialisation Dissertation

The Latest from zavod-tt.ru ©